Keny Arkana : « Il faut arrêter d’attendre »

À 24 ans, Keny Arkana est l’une des rares voix féminines à avoir su conquérir le milieu du hip-hop français. Elle exprime ici son refus d’une société mondialisée.

(Retrouvez les extraits sonores de l'interview de Keny Arkana sur www.pour-politis.org)

Te sens-tu proche des luttes féministes ? Keny Arkana : Je ne me suis pas encore intéressée au mouvement féministe. Je défends mes frères et mes soeurs de la même façon. J'ai grandi sans père ni grand frère, je n'ai donc pas ressenti les méfaits du patriarcat. Et dans le milieu du rap, tu n'as pas ressenti de machisme ? Quand j'ai commencé à monter sur scène, à Marseille, j'avais 15 ans. Même si j'étais la seule fille, je me suis jamais sentie brimée. J'étais plutôt considérée comme la petite soeur qu'on…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.