Le rêve américain à la sauce toulousaine

Le projet d’implantation d’un centre commercial gigantesque dans le Sud-Ouest, « Les portes de Gascogne », mené par un promoteur immobilier américain, suscite la colère d’un collectif citoyen.

Comment échappe-t-on à un destin de banlieue dortoir ? Avec ce qu'on trouve, fût-ce un centre commercial. » Telle est la conclusion cynique d'un article paru dans Libération le 8 décembre 2006 1. Le projet d'implantation d'un grand centre commercial, baptisé Portes de Gascogne, sur la commune de Plaisance-du-Touch, dans la banlieue ouest de Toulouse, y est décrit comme une fatalité. Depuis, le dossier n'a cessé d'enfler sur le plateau de la Ménude, un des derniers espaces naturels à échapper à un essor…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents