Salon et candidats

Le Salon du livre a connu cette année une fréquentation en hausse de 6 %, qui ne doit rien aux candidats à la présidentielle. En effet, hormis François Bayrou et José Bové (qui avaient des ouvrages à signer), nul autre candidat ne s'est présenté à la porte de Versailles pour butiner parmi les livres. Alors que, quelques semaines auparavant, au même endroit, ils s'étaient précipités, hormis José Bové, pour serrer quelques pis de vache et avaler deux ou trois canons. L'agriculture, plus rentable…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.