Inquiétudes pour le libre

Après avoir dénigré les logiciels libres, mis en cause leur fiabilité et leur sécurité, Microsoft a fini par se résoudre, comme d'autres industriels de l'informatique, à passer quelques accords avec certains acteurs du libre. Mais il n'a pas cessé la guerre pour autant. Son directeur juridique, Brad Smith, vient en effet, dans le magazine Fortune, d'accuser ces «~concurrents déloyaux~» de quelque 235 violations de brevets (42 pour le noyau Linux ou encore 45 pour la suite bureautique Open Office) et de…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Boiron : les salariés s’estiment victimes des mauvais choix de l’entreprise

Éco/Social accès libre
par ,

 lire   partager

Articles récents