Les Verts, retour vers l'autonomie

Le Conseil national des Verts vient de rompre avec une décennie d’alliance privilégiée avec les socialistes, en refusant leur proposition d’accord pour les législatives.

Les Verts ont peut-être franchi leur Rubicon, dimanche 13 mai, lors de leur dernier conseil national (Cnir) : ils ont rejeté par une large majorité 1 l'ultime offre des socialistes pour les législatives de juin ­ 14 circonscriptions réservées ­, tout en affirmant, pour la première fois depuis la naissance de la gauche plurielle en 1996, que les socialistes « ne seront plus leurs partenaires privilégiés dans les temps qui viennent » . Discussion entre un militant des Verts et un supporter de François…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents