Sophie sort de sa cage

Le nouvel enregistrement de la saxophoniste Sophie Alour révèle une musicienne audacieuse, éperonnée par des instrumentistes de talent.

Considérée depuis plusieurs années comme l'un des « espoirs » du saxophone français, Sophie Alour signe avec Uncaged , titre sans ambiguïté, un manifeste de la maturité. Elle y confirme son talent mais surtout s'y affirme, à 32 ans, comme musicienne à part entière : compositrice, organisatrice de sons et responsable d'un petit ensemble particulièrement brillant (Laurent Coq, piano ; Yoni Zelnick, basse ; Karl Januska, batterie ; et Sébastien Martel, guitare, sur quatre plages). Remarquée naguère pour sa…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents