Et Nicolas Sarkozy réinventa la lutte des classes…

Les projets de loi présentés ce mois-ci par le nouveau gouvernement organisent des transferts de richesses des couches moyennes ou inférieures de la société vers les couches supérieures.

Elle n'avait en vérité jamais disparu, mais il arrivait souvent qu'« elle » soit rendue indéchiffrable par un jargon politique destiné à brouiller les pistes. « Elle », c'est l'éternelle lutte des classes, souvent traitée comme une vieillerie d'un autre siècle 1. Elle a mauvaise presse, mais elle est toujours là, même en temps de paix sociale. Car la lutte des classes ne se résume pas à de flamboyantes révoltes, à des résistances héroïques et à de grandioses manifestations. Elle est là en permanence,…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Ouvrez les fenêtres, lisez la presse indépendante

Tribunes accès libre
par ,

 lire   partager

COP 26 : la fin du blabla ?

Écologie
par ,

 lire   partager

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.