L'inquiétude de Balladur

Tout arrive ! Édouard Balladur (UMP) s'est inquiété lundi, sur RTL, « des dérives du libéralisme » à propos de l'affaire de la Société générale, estimant qu'elle traduit « un dérèglement grave du système bancaire auquel il faut remédier » . Néanmoins, que l'on ne méprenne pas, c'est parce qu'il est « libéral » que l'ancien Premier ministre s'inquiète « car , selon lui, la liberté doit être toujours contrôlée, organisée et les déviations doivent être sanctionnées, sans quoi c'est la loi de la jungle et pas…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.