Un candidat de plus

À son tour, Julien Dray a laissé entendre, le 25 janvier, qu'il briguerait la tête du PS, déclarant qu'il prendrait « toutes [ses] responsabilités dans le moment qui vient ». « Mon idée est que, dans mon parti, il faut une génération nouvelle, et que je ne suis pas forcément le moins bien placé pour commencer ce travail », a déclaré le député de l'Essonne lors de ses voeux aux habitants de sa circonscription. Vu le nombre de socialistes qui pensent ne pas être les moins bien placés, il y en a forcément qui…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.