Le triple pouvoir du maire

Ingrid Merckx  • 28 février 2008 abonné·es

Que faire contre le mal-logement? Depuis le 1erjanvier et l’entrée en vigueur de la loi sur le Droit au logement opposable (Dalo), ATD-Quart-Monde, les Enfants de Don Quichotte et le Secours catholique proposent de constituer des Comités Dalo sur le modèle des Comités solidaires pour les droits, initiés le 17octobre 2007. Soit des «groupes de citoyens solidaires prêts à se mobiliser» . Pour ce faire, les trois associations éditent des fiches pratiques.

La deuxième et la troisième expliquent comment saisir une commission de médiation départementale dans le cas d’un recours, et comment rapporter une situation dont on est le témoin près de chez soi, dans sa rue, son quartier, sa ville. Intitulée Interpeller les candidats, c’est possible , la première fiche fait comprendre l’intérêt de s’adresser aux têtes de liste: non seulement «le maire est chargé de faire appliquer, dans sa commune, les directives gouvernementales qui lui sont transmises par le préfet», mais il a le «triple pouvoir» d’élaborer «avec des partenaires le plan d’urbanisme dans sa commune»; de délivrer les permis de construire; et de disposer «d’un nombre de logements réservés» et de «proposer aux bailleurs sociaux des demandes de logement» . La fiche suggère ensuite de demander aux futurs élus de s’engager à faire du droit au logement la priorité de leur mandat et de se soumettre à une obligation de résultats. Enfin, elle rappelle que les candidats ont «besoin du soutien citoyen pour oser afficher dans leur programme le droit au logement pour tous» .

Preuve que le logement est décidément au coeur de la bataille des associations de solidarité pour les municipales 2008, le Secours catholique a également lancé une campagne d’affichage aux messages ciblés tels que: «La France est un pays très riche. En pauvres»; «Politique des étrangers. Lequel de ces deux mots est français: hospitalité ou charter?»; «Gens du voyage. Plutôt que les caravanes, ce sont les préjugés qu’il faudrait expulser»; «Hébergement d’urgence. Certains soirs, c’est ce qui peut faire la différence entre des draps et un linceul»; et «Question: un maire qui construit des logements sociaux est-il réélu?» Vérification dans deux semaines.

I.M.

Comité solidaire pour les droits, 33 rue Bergère, 75009 Paris, comitesolidairepourlesdroits@atd-quartmonde.org

Politique
Temps de lecture : 2 minutes

Pour aller plus loin…

Après des jours de négociations, le Nouveau Front populaire en proie à mille et un doutes
Politique 12 juillet 2024

Après des jours de négociations, le Nouveau Front populaire en proie à mille et un doutes

Coalition, Premier ministre, contrat de gouvernement… Socialistes, écologistes, communistes et insoumis tentent d’imaginer des voies de sortie pour accéder au pouvoir. Mais encore faut-il réussir à accorder ses violons.
Par Lucas Sarafian
« Macron s’épanouit dans le chaos mais il joue avec le feu »
Enquête 12 juillet 2024

« Macron s’épanouit dans le chaos mais il joue avec le feu »

Le maintien de Gabriel Attal à Matignon est une situation inédite qui pose un réel problème politique et démocratique. À gauche, le Président est attaqué sur ses accommodements avec la Constitution et son refus de reconnaître le résultat des urnes.
Par Nils Wilcke
« Être arrivé si près du but ne peut qu’encourager le RN à aller plus loin »
Entretien 10 juillet 2024

« Être arrivé si près du but ne peut qu’encourager le RN à aller plus loin »

À l’issue des législatives anticipées, le Rassemblement national a remporté 143 sièges. Un résultat en deçà des attentes du parti, lequel gagne néanmoins du terrain partout et va continuer à bénéficier d’une dynamique électorale, estime la politiste Nonna Mayer.
Par Pauline Migevant
« Désormais tout commence »
Enquête 10 juillet 2024

« Désormais tout commence »

Une mobilisation historique de la société civile a permis au Nouveau Front populaire de déjouer les pronostics le 7 juillet. Malgré cette première victoire, tous et toutes appellent à la vigilance et à la construction d’un vrai mouvement de fond pour contrer l’extrême droite.
Par Pierre Jequier-Zalc