95 milliards

95 milliards d'euros en 2007, c'est le bénéfice dégagé par les entreprises du CAC 40. Cette excellente performance, obtenue malgré le ralentissement économique mondial et la crise des crédits à risque, contraste fortement avec la croissance en berne et une politique fiscale qui accroît les déficits et met à mal le pouvoir d'achat des Français. Les entreprises du CAC 40 ont en effet peu souffert du ralentissement de la croissance française et ont tiré leurs profits d'une activité dynamique dans les pays…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents