« Une course au moins-disant salarial »

Le gouvernement annonce un projet de loi durcissant les conditions
de l’indemnisation du chômage. L’économiste Pierre Concialdi* dénonce le caractère idéologique du traitement de cette question.

Thierry Brun  • 15 mai 2008 abonné·es

Le gouvernement a révélé ses intentions après la conférence tripartite du 6 mai sur l’assurance chômage. Une loi réformant l’indemnisation du chômage (voir article ci-contre), prévue avant l’été, accumulera les sanctions envers les chômeurs. Cette logique est-elle fondée ?

Pierre Concialdi : Le gouvernement martèle le chiffre de 500 000 offres d’emploi « non satisfaites » pour faire croire qu’il existe des chômeurs qui ne « veulent pas travailler » . Ce chiffre n’a aucune base statistique sérieuse. Et, surtout, il traduit simplement le fait

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Temps de lecture : 5 minutes