Pauvre démocratie européenne !

Àprès le fiasco du référendum irlandais, c’est de nouveau le branle-bas de combat pour sauver le traité de Lisbonne. Le sommet européen qui se tient en cette fin de semaine àBruxelles semble n’avoir que cet objectif. La palme du mépris àBernard Kouchner, qui a jugé qu’il convenait de «donner du temps aux Irlandais pour qu’ils comprennent les raisons de ce “non” et qu’ils nous offrent un certain nombre d’explications». Le peuple, décidément, ne sait pas ce qu’il fait et il doit aux eurocrates des…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.