La stratégie du contournement

Comme un lapsus dans un discours, c’est un incident pour ainsi dire mineur, du moins aux yeux de notre ministre des Affaires étrangères, qui a révélé les failles de cette Union pour la Méditerranée. Un « blocage » de dernière minute, a commenté avec un certain angélisme Bernard Kouchner : « Au dernier moment, nous avons échoué, peut-être à une demi-heure près, sur un mot. » Oui, mais ce minuscule blocage s’appelle le conflit israélo-palestinien. Aurait-il suffi d’une demi-heure de plus, ou d’une ultime…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.