Livre en relief

Jouant toujours de la typographie, Fred Léal propose un texte vif et drôle, d’une impertinence frondeuse. Ce qui n’exclut pas un certain tragique.

Christophe Kantcheff  • 17 juillet 2008 abonné·es

Fred Léal n’a toujours pas domestiqué son écriture, et c’est très bien comme cela. Dans la Porte ’verte , comme par exemple dans Let’s let’s go ou le Peigne rose [^2], les phrases s’éclatent sur la page. « S’éclatent » à tous les sens du terme. D’abord parce qu’elles

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Culture
Temps de lecture : 3 minutes