« Des effets sociaux négatifs »

Les précédentes réformes
du système
de santé et de Sécurité sociale ont suscité l’analyse inquiète de différentes institutions, explique le sociologue Frédéric Pierru.

Thierry Brun  • 25 septembre 2008 abonné·es

De nouvelles orientations concernant l’ensemble du système de santé et de Sécurité sociale seront présentées dans les semaines qui viennent. Pour quelles raisons ?

Frédéric Pierru : La réforme annoncée ne peut se comprendre que replacée dans le contexte économique et politique. L’économie française est au bord de la récession, ce qui invalide complètement les prévisions macroéconomiques du gouvernement en matière de finances publiques. Or, la France, qui préside l’Union européenne, s’est engagée au retour à l’équilibre de ses comptes publics pour 2012. On assiste donc à un sauve-qui-peut budgétaire. Bercy est à la manœuvre pour procéder à des coupes claires dans les dépenses publiques, en particulier sociales, dont le rythme de progression est de plus en plus déconnecté de celui des recettes, pénalisées par le marasme macroéconomique. Voilà la

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Temps de lecture : 5 minutes