Ici !

Politis  • 13 novembre 2008 abonné·es

Les pétitions grossissent

La fédération CGT des activités postales a déposé, mardi 4 novembre à l’Élysée, 308 245 signatures de la pétition contre la privatisation de La Poste, intitulée : « Touche pas à ma poste ». La CGT a désormais fixé le cap sur les 400 000 signatures. Si l’on tient compte, entre autres, car elles sont nombreuses, de la pétition lancée par SUD-PTT (« Pas touche à La Poste »), qui a rassemblé près de 49 000 signatures, le chiffre des 400 000 signatures devrait être atteint aisément, voire dépassé. À condition que les syndicats ne continuent pas de jouer perso…

Royal invente le vote remboursé

Dans un dernier coup de poker à la veille du vote des adhérents socialistes, Ségolène Royal n’a pas seulement promis que la cotisation, cette « taxe sur le droit de militer » , serait « définitivement fixée à 20 euros » . Elle a aussi appelé ceux qui avaient des difficultés financières pour régulariser leurs arriérés de cotisations à venir voter, en leur promettant de les « rembourser » ou « en tout cas de trouver une solution » . Finalement, le plus surprenant n’est pas tant cette invitation corruptrice et démagogique que l’absence de réaction des autres dirigeants socialistes. Comme si même les règles de base de tout militantisme avaient déjà volé en éclats.

Le dimanche et rien d’autre

À la question d’un accord au sein de la majorité UMP sur la proposition de loi autorisant le travail dominical, Luc Chatel, secrétaire d’État chargé de la consommation, a répondu dans Libération (10 novembre) qu’un « compromis a été trouvé, c’est un pas important, et Nicolas Sarkozy y tient » . Mais Chatel est resté flou sur la question de savoir si les salariés seraient payés double, une promesse gouvernementale souvent mise en avant pour faire passer la pilule. Peut-être que Nicolas Sarkozy n’y tient pas…

Politique
Temps de lecture : 2 minutes

Pour aller plus loin…

Assemblée : la gauche reste aux finances, les deals entre droite, Macronie et RN continuent
Politique 20 juillet 2024 abonné·es

Assemblée : la gauche reste aux finances, les deals entre droite, Macronie et RN continuent

La gauche gagne la présidence de la commission des finances et celle des affaires culturelles et de l’éducation. Les Macronistes se taillent la part du lion grâce à l’appui quasi-systématique des députés du Rassemblement national.
Par Lucas Sarafian
La gauche remporte la bataille du bureau de l’Assemblée
Direct 19 juillet 2024

La gauche remporte la bataille du bureau de l’Assemblée

L’élection du bureau de l’Assemblée nationale a viré à l’avantage de la gauche qui emporte la majorité de ces postes-clés pour l’organisation et la direction des débats. Le RN n’y a aucun élu, tout comme le MoDem. Récit de cette très longue journée qui ne s’est achevée qu’au petit matin.
Par Michel Soudais
À l’Assemblée, Yaël Braun-Pivet sauvée par Laurent Wauquiez
Parlement 19 juillet 2024 abonné·es

À l’Assemblée, Yaël Braun-Pivet sauvée par Laurent Wauquiez

Malgré sa lourde défaite aux législatives, le bloc présidentiel conserve le perchoir grâce à un deal avec la droite. La gauche, perdante de cette élection stratégique, dénonce un « vol » politique et cède du terrain pour Matignon.
Par Lucas Sarafian
« Ne nous trahissez pas » : à Paris, un rassemblement pour exhorter le NFP à gouverner
Mobilisation 18 juillet 2024 abonné·es

« Ne nous trahissez pas » : à Paris, un rassemblement pour exhorter le NFP à gouverner

Plusieurs dizaines de rassemblements, à l’initiative de la CGT Cheminots, se sont tenus ce jeudi partout dans l’Hexagone. À Paris, quelques milliers de personnes se sont déplacées pour demander la mise en place, au plus vite, d’un gouvernement du Nouveau Front populaire.
Par Pierre Jequier-Zalc