Les cinq reculs de Sarkozy

C’est un fait nouveau de la situation française. Le président de la République n’hésite pas à reculer pour éviter un mouvement social ou une fracture dans sa majorité. Petit inventaire de ses récentes reculades.

Depuis quelques mois, la réputation de Nicolas Sarkozy est sérieusement écornée. Le politicien bravache qui mène sa majorité à la hussarde, et se soucie comme d’une guigne de son opposition, connaît quelques déboires. Il apprend à ses dépens l’art de composer. Tout avait commencé au mois de septembre par les atermoiements, puis un recul dans l’affaire du fichier Edvige, qui, on s’en souvient, prévoyait notamment de mentionner la situation médicale des citoyens. Certes, les reculs sont parfois difficiles à…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents