Vous avez dit « succès » ?

La machine à consensus tourne à plein régime ces jours-ci pour nous faire avaler la leçon : la présidence française de l’Union européenne a été un succès. L’art de la métonymie étant ce qu’il est, les lauriers vont évidemment à un seul homme. La France, c’est lui. Point de sherpas, de conseillers, de ministres, Nicolas Sarkozy, comme d’habitude, éclipse son petit personnel. Le tout rehaussé de quelques anecdotes qui alimentent la gloriole nationale : il a, dit-on, rabroué les autres chefs d’État, privé de…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents