La religion de la croissance ébranlée

Un collectif d’altermondialistes et d’organisations syndicales et environnementales salue la critique du PIB comme indicateur de progrès dans le rapport Stiglitz, mais veut aller plus loin.

Ce très attendu rapport « provisoire » a nécessité dix-huit mois de travaux et deux prix Nobel, l’Américain Joseph Stiglitz et l’Indien Amartya Sen, des frais de transport importants et sans doute une empreinte écologique désastreuse… Mandatée en 2008 par Nicolas Sarkozy, la commission Stiglitz « sur la mesure de la performance économique et du progrès social » vient de livrer un premier diagnostic et des propositions qui ne sont pour l’instant disponibles qu’en anglais et ont donc peu de chance d’être…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.