Souvenirs d’enfance

La fidélité à soi-même
est au cœur de
« Yanvalou pour Charlie »,
roman corrosif
de Lyonel Trouillot.

Yanvalou pour Charlie est sans doute l’un des livres les plus corrosifs qui aient été écrits sur la société haïtienne actuelle. Non seulement il offre une description sans concession de la misère qui opprime une grande partie de la population haïtienne habitant les quartiers éloignés des villes, où règnent la puanteur et la déliquescence, mais il contient aussi quelques charges redoutables contre ceux qui, prétendant soulager cette misère mais de loin, comme certains fonctionnaires d’ONG, ou « changer la…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Waly Dia : « Je fais rire les gens qui luttent »

Société
par et ,

 lire   partager

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.