Ceux qui ne connaissent pas la honte

L’affaire Jean Sarkozy en dit sans doute beaucoup plus long qu’on ne croit sur l’état de notre démocratie. Avouons-le, dans un premier temps, la grossièreté de la manœuvre ferait presque sourire. L’installation à la tête du plus grand centre d’affaires d’Europe d’un médiocre étudiant en droit de 23 ans, au seul prétexte qu’il est le fils du président de la République, suscite la comparaison moqueuse avec certaines républiques africaines. Mais, sous notre rictus de dérision, il y a tout de même la…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents