« Vincere » de Marco Bellocchio : un amour fou

Marco Bellocchio raconte dans « Vincere » le destin de la première femme de Mussolini, que celui-ci a ensuite niée et fait enfermer en asile psychiatrique.

Christophe Kantcheff  • 26 novembre 2009 abonné·es
« Vincere » de Marco Bellocchio : un amour fou

Avec Vincere , Marco Bellocchio revisite à nouveau l’histoire de l’Italie, comme il l’avait fait avec l’enlèvement d’Aldo Moro dans Buongiorno notte (2004). Ici, l’épisode, plus lointain, est peu connu : Mussolini a contracté un premier mariage, au début des années 1910, avec Ida Dalser, qu’il a ensuite rejetée et fait enfermer en asile psychiatrique, jusqu’à la mort de celle-ci. Bien sûr, le film relate le drame de cette

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Culture
Temps de lecture : 4 minutes