La semaine du climat

Le moins que l’on puisse dire, c’est que par son enjeu – l’avenir de la planète – et par sa dimension – 192 pays réunis dans une même enceinte, mais aussi des milliers de militants de la société civile –, le sommet de Copenhague sur le climat a une forte légitimité à occuper la une de nos journaux. Il y a cependant toujours quelque chose de troublant quand un événement vampirise tout. Et quand nous autres, journalistes, sommes priés de revêtir l’uniforme. Un seul sujet, une seule information. Symbole de…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents