Anonyme, en maison d’arrêt

Politis  • 7 janvier 2010 abonné·es

« La prison, c’est pire que ce que vous imaginez ! La survie devient difficile. Avec une absence totale d’humanité, au sens de ce qui fait l’humain : son identité, sa personnalité, sa dignité. Dans cette poubelle neuve et propre, déjà surpeuplée, tous les contacts sont rompus. Le prisonnier est martyrisé psychologiquement. Je n’exagère

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Publié dans le dossier
Libres paroles de détenus
Temps de lecture : 4 minutes