Boycott

Il n’y aura pas de paix en Palestine sans un retrait d’Israël des territoires occupés. Ni de retrait sans une pression internationale continue et ferme sur l’Etat occupant. Ni de pression sans une implication massive des opinions publiques.

Bernard Langlois  • 9 mars 2010
Partager :

Pour rebondir sur le dernier post de mon petit camarade et co-locataire :

http://www.politis.fr/Tu-Ne-Tueras-Point-Sauf-Des-Civil,9718.html

J’ai déjà exposé dans un récent bloc-notes les raisons qui militent pour un boycott d’Israël et de ses produits (et si, de mon point de vue, il est des reproches à faire à Georges Frêche, c’est plutôt pour le soutien inconditionnel qu’il manifeste à l’égard de l’État d’Israël que pour un antisémitisme imaginaire …), comme on a naguère utilisé cette même arme (pacifique) contre l’Afrique du sud de l’apartheid.

Je ne peux donc que vous inciter à signer la pétition qui vient d’être mise en circulation et qui vous est proposée à l’adresse ci-dessous :

http://www.ipetitions.com/petition/manifestebds/#sign_petition

Comme je l’ai signée moi-même. Des deux mains.

{ {{(9 mars)}} } {{Pour ceux qui expriment des doutes sur cette pétition, ou qui ne parviennent pas à la signer, ci-dessous un communiqué de CAPJPO-EuroPalestine :}} {{PLUS DE 1700 SIGNATAIRES DU MANIFESTE}} { {"MOI AUSSI JE BOYCOTTE L'OCCUPANT ISRAELIEN"} } Plus de 1700 personnes ont signé en l'espace de quelques jours un manifeste dans lequel ils proclament participer à cette campagne de boycott d'Israël et être déterminés à continuer à le faire, tant que nos gouvernements n'appliqueront pas de sanctions contre l'occupant israélien, et participeront au boycott du peuple palestinien. Tous ces signataires ont décliné leur noms, prénoms, ville et profession, damandant au gouvernement français, et en particulier au ministre de le Justice, qui se vante d'avoir fait condamner Sakina Arnaud, et qui profère des mensonges dans les diners du CRIF, de les inculper également. [http://www.ipetitions.com/petition/manifestebds/->http://www.ipetitions.com/petition/manifestebds/]
Publié dans
Les blogs et Les blogs invités
Temps de lecture : 1 minute
Soutenez Politis, faites un don !

Envie de soutenir le journal autrement qu’en vous abonnant ? Faites un don et déduisez-le de vos impôts ! Même quelques euros font la différence. Chaque soutien à la presse indépendante a du sens.

Faire Un Don

Pour aller plus loin…

Chronique déconfinée du jardin: le navet n’est pas seulement un mauvais film…
Les blogs • 13 mai 2020

Chronique déconfinée du jardin: le navet n’est pas seulement un mauvais film…

Il a fait son entrée en cuisine loin du pot-au-feu
Par Claude-Marie Vadrot
La quiche qui déconfine les fonds de frigo
Les blogs • 12 mai 2020

La quiche qui déconfine les fonds de frigo

Pendant presque 2 mois, je vous ai proposé un rendez-vous culinaire pour assaisonner vos journées confinées avec des produits du placard ou faciles à trouver. Onze recettes plus tard, l’heure de sortir masque au vent de nos tanières a sonné. Voici donc la der des ders : la quiche qui déconfine les fonds de frigo.
Par Marie-Édith Alouf
Un pot-au-feu de printemps en 18 minutes chrono
Les blogs • 4 mai 2020

Un pot-au-feu de printemps en 18 minutes chrono

Vous êtes confiné·es chez vous et vous avez du temps à revendre. Pourquoi ne pas le passer en partie dans la cuisine ? Je vous propose un rendez-vous culinaire pour assaisonner vos journées : des recettes à réaliser avec des produits du placard ou faciles à trouver dans votre périmètre de confinement. Aujourd’hui, le « pot-au-feu minute » du cuisinier Pierre Gagnaire, revisité à ma sauce.
Par Marie-Édith Alouf
Le gâteau de semoule au caramel et son auteure fantôme
Les blogs • 28 avril 2020

Le gâteau de semoule au caramel et son auteure fantôme

Vous êtes confiné·es chez vous et vous avez du temps à revendre. Pourquoi ne pas le passer en partie dans la cuisine ? Je vous propose un rendez-vous culinaire pour assaisonner vos journées : des recettes à réaliser avec des produits du placard ou faciles à trouver dans votre périmètre de confinement. Aujourd’hui, un gâteau de semoule nappé de caramel et de mystère.
Par Marie-Édith Alouf