« État d'élue », Luc Decaster : Héroïne politique

Luc Decaster
dresse le portrait
de Françoise Verchère dans « État d’élue »,
film sensible et civique.

État d’élue commence sur une absence : la photo du mari de Françoise Verchère, récemment disparu. Quelque chose de la perte plane plus généralement sur le film de Luc Decaster. En effet, Françoise Verchère, qui est aussi vice-présidente du conseil général de Loire-Atlantique, démissionne de son poste de maire de Bouguenais. Elle a également quitté le PS, qu’elle ne trouve pas assez à gauche et écologiste. Quand Luc Decaster vient la filmer – et bien entendu il n’a pas choisi ce moment-là par hasard –,…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

La bataille de l’information

Éditorial accès libre
par ,

 lire   partager

Articles récents