« Quand on prend l’avion, on triche »

On peut voyager très loin autrement que par les airs. Par souci écologique mais aussi pour se pénétrer des lieux traversés, faire des rencontres, savourer le temps qui passe.

Clémence Glon  • 22 juillet 2010 abonné·es

Cinq escales. C’est ce que réalise un voyageur désirant se rendre en train de Paris à Moscou. Metz, Berlin, Brest (Biélorussie), Minsk et Smolensk. Soit un voyage de plus de

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Publié dans le dossier
Voyager sans avion
Temps de lecture : 2 minutes