Reprise du Monde : l’effet Sarkozy

Le conseil de surveillance du groupe Le Monde s’est prononcé en faveur du trio Bergé-Niel-Pigasse, après le retrait de l’offre concurrente, qui avait la préférence du chef de l’État…

Denis Sieffert  • 1 juillet 2010 abonné·es

Le trio Bergé-Niel-Pigasse, dit « BNP », est devenu lundi actionnaire majoritaire du groupe Le Monde à l’issue du vote du conseil de surveillance, qui s’est prononcé en faveur de l’offre

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Médias
Temps de lecture : 2 minutes