« Des hommes et des dieux » : Le sacrifice des fils d’Atlas

Inspiré du massacre des moines de Tibhirine, « Des hommes et des dieux »,
de Xavier Beauvois, est un film sur le choix que ces frères ont fait de rester auprès des Algériens en dépit du terrorisme. Résultat d’un sublime engagement.

Ingrid Merckx  • 9 septembre 2010 abonné·es
« Des hommes et des dieux » : Le sacrifice des fils d’Atlas
© PHOTO : DR

La salle de projection, au cinéma du Panthéon, à Paris, était nimbée de chants a cappella. Des voix d’hommes. Et, déjà, l’atmosphère recueillie d’un cloître, comme une invitation à la concentration. On anticipe sur l’odeur humide des pierres, l’ombre du déambulatoire, le clapotis d’une fontaine, l’austérité des repas et des chambres, et cette attention humble et dévouée aux tâches manuelles et au travail de l’esprit. « Comme une terre assoiffée, me voici devant toi, Seigneur.

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Culture
Temps de lecture : 5 minutes