Les États-Unis sont au point mort

Hélène Crié-Wiesner  • 25 novembre 2010 abonné·es

L’opinion publique américaine ne s’intéresse pas au sommet de Cancún. C’est compréhensible. L’an dernier, le pays savait Barack Obama, auréolé de son Nobel de la Paix, anxieusement attendu à Copenhague par la communauté internationale dans l’espoir que les États-Unis jouent enfin un rôle majeur dans la lutte contre le dérèglement climatique. Les élections du 2 novembre ont anéanti les derniers

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Temps de lecture : 4 minutes