Une bonne claque pour les sécuritaires

Loppsi 2 aura fait couler beaucoup d’encre. Au fil des faits divers, la loi d’orientation et de programmation pour la performance de la sécurité intérieure est passée de 46 articles en mai 2009 à 142 après le discours de Grenoble. Le Conseil constitutionnel vient d’en censurer treize, une première dans l’histoire de la Ve République. Autre fait peu courant, les sages se sont auto-saisis sur cinq articles en sus des quinze qui leur étaient soumis. Et le ministère de l’Intérieur a beau dire le contraire,…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.