Nicolas Hulot candidat à l'élection présidentielle

Comme attendu, Nicolas Hulot vient d'annoncer sa candidature à l'élection présidentielle de 2012, dans le cadre, a priori, des primaires d’Europe-Ecologie-Les Verts (EELV).

Cet article est en accès libre. Politis ne vit que par ses lecteurs, en kiosque, sur abonnement papier et internet, c’est la seule garantie d’une information véritablement indépendante. Pour rester fidèle à ses valeurs, votre journal a fait le choix de ne pas prendre de publicité sur son site internet. Ce choix a un coût, aussi, pour contribuer et soutenir notre indépendance, achetez Politis, abonnez-vous.


L’animateur télé a mis fin au secret de polichinelle ce matin au cours d’une conférence de presse. Il a choisi Sevran (Seine-Saint-Denis) pour une annonce à visage social, au service d’une « écologie populaire ».

La machine médiatique s’était mise en marche sans lui ces dernières semaines, à grands renforts de sondages favorables et de déclarations de son « entourage ». 66 % des sympathisants écologistes le préféreraient ainsi à Eva Joly d’après un sondage par téléphone mené il y a quinze jours 1. De quoi dissiper les dernières hésitations du coté de «la personnalité politique la plus aimée des Français» 2.

La popularité est d’ailleurs la force principale de l’ancien photoreporter, qui reste très critiqué sur le fond au sein même d’EELV. Il devra composer avec les railleries sur son partenariat avec l’Oréal, qui remonte au début des années 1990, pour le lancement de la marque de gel douche Ushuaïa, du nom de son émission 3. Le financement de sa fondation « qui est, et doit rester, totalement apolitique » (selon ses propres mots en février dernier) lui a aussi valu des remontrances. EDF, L’Oréal et TF1 sont administrateurs et financeurs fidèles de cette structure. Un rapport parlementaire l’égratignait en ce sens il y a deux mois : « Peut-on, dans ces conditions, tenir un discours neutre sur les choix énergétiques et sur les pratiques de vivisection dans l’industrie des cosmétiques ? »

Illustration - Nicolas Hulot candidat à l'élection présidentielle

Nicolas Hulot a néanmoins politisé son discours ces dernières années, notamment au moment de la sortie de son film, Le syndrome du Titanic , en 2009 : « Le modèle économique dominant n’est plus la solution, mais bien le problème , estimait-il. Le capitalisme sauvage réduit tout à l’état de marchandise. Je m’insurge contre cet objectif de croissance qui n’a d’objet que lui-même. J’envisage le principe d’une croissance et d’une décroissance sélectives. Je crois à la sobriété heureuse. » (Lire sur Politis.fr : De quoi Hulot est-il le nom ?)

Nicolas Hulot est attendu ce jeudi matin sur France Inter pour défendre son projet. Les primaires d’EELV, ouvertes aux seuls adhérents et « coopérateurs » du parti, se tiendront en juin entre, probablement, Nicolas Hulot et Eva Joly. Résultat attendu le 24 juin.

Le site de Nicolas Hulot 2012 : http://www.2012hulot.fr/


  1. Sondage Ifop pour Sud Ouest du 31 mars au 1er avril sur 1 016 personnes 

  2. D'après le tableau de bord Ifop- Nouvel Obs du mois de mars  

  3. Lire la tribune de Philippe De Tilbourg, ex consultant de Lionel Jospin et Ségolène Royal, Libération du 25 mars 2011 



→ Soutenez le prochain reportage de Politis.fr en Amérique du Nord, à la rencontre des victimes de l'exploitation des gaz de schiste et des militants opposés à cette technique destructrice.

Politis.fr


Haut de page

Voir aussi

Articles récents