Le e-G8 : un forum alibi

Il en rêvait, Publicis l’a fait. Nicolas Sarkozy a eu son e-G8. Un coup de pub à 3 millions d’euros pour notre grand civilisateur de l’Internet, à l’occasion de ce forum qui n’avait de G8 que le nom, car aucun représentant des États membres ne s’est déplacé aux Tuileries pour y assister. Le financement est venu de Publicis et d’une douzaine de généreux sponsors, Orange, Google, eBay, Microsoft, Alcatel, Vivendi, Free, etc., qui s’assuraient ainsi une place de choix à la tribune. Sur 1 500 invités, à peine…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents