À contre-courant / Wanted : Banque centrale

La zone euro n’a pas de banque centrale. Et la BCE, direz-vous ? La BCE est tout sauf une véritable banque centrale puisque le traité de Lisbonne (art. 123 et 130) lui interdit d’être un prêteur en dernier ressort pour les États. Et les présidents de son directoire ont toujours prêché l’orthodoxie la plus stricte. Le point aveugle de cette politique est que le crédit, limité pour les activités productives, était facilité pour nourrir les restructurations permanentes du capital financier. Pendant de…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.