Immigration blues

Le chanteur d’origine kabyle Akli D sort un troisième album engagé aux influences folk.

Éric Tandy  • 1 décembre 2011 abonné·es

Akli D. a sorti trois albums en douze ans, ce qui est peu. Le chanteur guitariste, joueur de banjo, n’a pas vraiment cherché à profiter du parrainage de Manu Chao, qui en 2006 avait produit le deuxième, Ma Yela,

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Musique
Temps de lecture : 2 minutes