Annick Coupé : « Marquer une rupture »

Annick Coupé, de Solidaires, présente les dossiers qui devront faire l’objet du dialogue social.

Le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, a reçu l’Union syndicale Solidaires, qui rassemble notamment les syndicats SUD. Une première qui constitue une reconnaissance de la place prise par le syndicat, estime Annick Coupé, sa porte-parole. Un premier échange a eu lieu le 31 mai entre le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, et l’Union syndicale Solidaires, est-ce un signe fort pour vous ? Annick Coupé : C’est la première fois que Solidaires est reçu par un Premier ministre dans le cadre de la concertation…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents