Allemagne, sortir de l’égoïsme

Un philosophe, un politologue et un économiste estiment que leur pays doit évoluer et cesser d’être seul contre tous dans la zone euro.

Frieder Otto Wolf est professeur de philosophie politique à l’université libre de Berlin. Actif chez les Verts européens dès 1984, il est député au Parlement européen de 1994 à 1999. « L’Europe manque d’une forme démocratique d’intégration politique et d’une politique européenne alternative au modèle néolibéral aujourd’hui dominant. Les grands “succès” de la politique néolibérale européenne – le marché intérieur, l’euro et le big-bang de l’élargissement aux pays de l’Est – ont déployé leurs pleins effets :…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents