« L'été de Giacomo » : Par la grâce d’un été

À la croisée de la fiction et du documentaire, premier long métrage d’Alessandro Comodin, jeune réalisateur italien, sur l’éveil d’un adolescent sourd. Solaire.

Giacomo a 17 ans. Il est atteint de surdité. Avec une de ses amies, Stefania, il emprunte un sentier sinueux non loin du fleuve Tagliamento dans la région de Venise. Tous deux cheminent au milieu d’un bois verdoyant inondé de soleil. Leur destination : un petit lac aux couleurs et au sable dignes d’une lagune tropicale. L’endroit rêvé pour se livrer à la langueur de l’été et se sentir libre de toute contrainte. En un mot, vivre. Le projet de l’Été de Giacomo est simple : suivre deux adolescents, observer…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé aux abonnés

Pour lire cet article :

Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents