Servier fait condamner le Figaro pour un article sur le « Merdiator »

Le quotidien devra verser un euro de dommages et intérêts aux laboratoires pharmaceutiques.

Procéduriers jusqu’aux limites de l’indécence, les laboratoires Servier, mis en cause pour la commercialisation du Médiator, ont obtenu la condamnation du Figaro. Le journal avait publié, le 7 février 2012, le témoignage d'une visiteuse médicale expliquant que le médicament était surnommé « Merdiator » en interne, citant des extraits du procès-verbal de son audition. Les laboratoires ont fait valoir que la publication des actes de procédure avant qu'ils aient été lus en audience publique est contraire à la…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé aux abonnés

Pour lire cet article :

Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Haut de page

Voir aussi

Articles récents