Emploi : travail bâclé

Le projet de loi créant les « emplois d’avenir » inquiète les syndicats et le secteur associatif, qui trouvent la mesure trop modeste.

Lors de sa présentation des emplois d’avenir, le gouvernement a provoqué une certaine confusion. Le 21 août sur Europe 1, Michel Sapin, ministre du Travail, a en effet exposé ces nouveaux contrats aidés (premier texte qui sera examiné par le Parlement, fin septembre) en parlant de « contrats à durée indéterminée »… « d’une durée d’un à trois ans » . Ses services ont dû expliquer après coup qu’il y avait là « un raccourci malheureux » , et qu’il fallait distinguer la durée du contrat de travail et la durée…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents