Éviter les déodorants à l’aluminium

Que faire ? Il est vendu comme la parade contre les odeurs corporelles. Pourtant, se badigeonner chaque matin les aisselles de déodorant pourrait s’avérer néfaste pour la santé. Le responsable ? L’aluminium, ou plus précisément la concentration en aluminium que contiennent les antitranspirants. Lorsqu’il est absorbé par voie cutanée, son devenir est incertain. Reste-t-il dans le corps humain ? Quel effet a-t-il sur les glandes sudoripares ? Est-il évacué par voie rénale, comme c’est le cas lorsqu’il est…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé aux abonnés

Pour lire cet article :

Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents