Dossier : Traité européen : Et si on disait non

Jacques Généreux : « Nous irions vers un éclatement de la zone euro »

Que se passerait-il si le traité budgétaire européen était rejeté par des pays membres de la zone euro, en particulier la France ? L’économiste Jacques Généreux s’est penché sur les conséquences d’un tel choix.

La nouvelle se répandrait comme une traînée de poudre en Europe : comme en 2005, lors du référendum sur le Traité constitutionnel européen, le « non » au Traité pour la stabilité, la coordination et la gouvernance de la zone euro (TSCG), aussi nommé traité budgétaire européen, l’aurait emporté massivement. La France serait-elle isolée ? Raterait-elle le train de la grande histoire de l’Union européenne en rejetant le TSCG ? L’économiste Jacques Généreux 1 décrit les conséquences possibles du « non ».…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents