In Another Country

Le film du Coréen Hong Sangsoo peut se résumer à l’équation suivante : une actrice, Isabelle Huppert, trois possibilités.

Cet article est en accès libre. Politis ne vit que par ses lecteurs, en kiosque, sur abonnement papier et internet, c’est la seule garantie d’une information véritablement indépendante. Pour rester fidèle à ses valeurs, votre journal a fait le choix de ne pas prendre de publicité sur son site internet. Ce choix a un coût, aussi, pour contribuer et soutenir notre indépendance, achetez Politis, abonnez-vous.


Voici ce que nous en disions à Cannes, et notre jugement depuis n’a pas changé. In Another Country , du Coréen Hong Sangsoo, peut se résumer à l’équation suivante : une actrice, trois possibilités. L’actrice, c’est Isabelle Huppert. Les trois possibilités, ce sont autant d’histoires qui se déroulent au même endroit, dans une petite station balnéaire coréenne, avec au centre l’actrice française, les mêmes comédiens dans des rôles secondaires, et un certain nombre d’épisodes semblables chaque fois réaménagés différemment. À la manière d’un jeu de contraintes. Le film est très drôle, comme souvent chez Hong Sangsoo. Les variations scénaristiques mettent en relief, a contrario, les gestes de mise en scène récurrents (zooms, panoramiques…) qui instaurent une unité de style et d’écriture propre au cinéaste. Isabelle Huppert semble ici comme chez elle. Et le duo qu’elle forme avec un maître-nageur est impayable !


In Another Country , Hong Sangsoo, 1 h 29.

Haut de page

Voir aussi

Articles récents