Dossier : Gaz de schiste : Comment on prépare les esprits

Inutile d’inschister !

La participation au gouvernement donne aux écologistes l’impression d’agir au sein d’un vivarium : l’environnement est clos, les limites de notre champ d’action bien trop marquées, et il faut donc garder son sang-froid pour vivre avec les couleuvres qu’on essaie de nous faire avaler. En revanche, le gaz de schiste est sûrement le seul sujet où nous avons eu des garanties suffisantes pour y placer le curseur de notre démission. Cette ligne rouge qu’Hollande a promis de ne pas franchir reste cependant…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents