Dossier : Marseille 2013 : Les cocus de l'histoire

Capitale de la culture, mais quelle culture ?

Les organisateurs de Marseille-Provence 2013 ont tenté d’ouvrir leur programmation, mais n’ont pu faire taire les divergences.

La fête devrait être belle. Pour les yeux, les oreilles et – espère-t-on – le porte-monnaie des Marseillais. Élue « capitale européenne de la culture », avec la ville de Kosice, en Slovaquie, l’agglomération marseillaise accueillera 800 manifestations en 2013. Une quarantaine de chantiers d’infrastructures ont été lancés ou relancés pour l’occasion, à raison de 660 millions d’euros d’investissements publics. L’association Marseille-Provence 2013 (MP 2013), qui pilote les festivités, a mis sur pied une…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Le goût subtil de la gentrification

Société
par ,

 lire   partager

Articles récents