Dossier : Brésil, Turquie, Égypte... La révolte se mondialise

Dix ans de révoltes dans le monde

Tunisie, Égypte, Libye Le 17 décembre 2010, l’immolation d’un jeune vendeur ambulant, Mohammed Bouazizi, à Sidi Bouzid, marque le début de la révolution tunisienne. Moins d’un mois plus tard, le 14 janvier 2011, le président Ben Ali est contraint de céder le pouvoir. Le 23 octobre, le premier scrutin pluraliste de l’histoire du pays est organisé. Un gouvernement de coalition dominé par les islamistes d’Ennahdha est formé. La chute de l’autocrate tunisien a un effet immédiat de contagion en Égypte. Au…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.