« Michael Kohlhass » d’Arnaud des Pallières : La belle idée destructrice

Michael Kohlhass montre un homme réclamant justice jusqu’à l’obsession.

Christophe Kantcheff  • 25 juillet 2013 abonné·es

Michael Kohlhass, tel qu’Heinrich von Kleist l’a imaginé dans son bref roman [^2], et tel qu’Arnaud des Pallières le projette sur l’écran, n’est pas un personnage ordinaire. De quel bois est fait ce héros ? Alors que, pour passer une barrière, il doit laisser en gage à un jeune baron deux magnifiques chevaux

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Cinéma
Temps de lecture : 3 minutes