« La Méthode Arbogast » de Bertrand de la Peine : Grenouilles et loufoque

Avec la Méthode Arbogast , Bertrand de la Peine emprunte avec le sourire au roman d’aventure.

De tout petits faits peuvent avoir d’importantes conséquences. Ainsi, le personnage principal de la Méthode Arbogast, Valentin Noze, est entraîné de fil en aiguille dans des aventures abracadabrantesques. Qu’on en juge : c’est parce qu’un matin le pain de son petit-déjeuner est trop dur que Valentin, jeune homme tranquille vivant en Belgique, va se retrouver à Madagascar sur la piste d’un trafiquant d’espèces animales protégées, en particulier les Mantellae aurantiaca, des grenouilles qu’on ne trouve que…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Je choisis un pack
Achetez un pack de crédits
pour accéder à cet article.
Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 8€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Le goût subtil de la gentrification

Société
par ,

 lire   partager

Articles récents