Tamikrest, ou l’harmonie de lumière

Le groupe touareg affine et affirme son identité album après album. Démonstration avec Chatma .

Après s’être fait connaître mondialement, les jeunes groupes touaregs sont aujourd’hui face à deux défis. D’abord continuer à porter la culture et pouvoir parler du quotidien de leur peuple alors qu’ils sont dans l’impossibilité de vivre dans leur pays, notamment le Nord-Mali, depuis le début des événements qui ont bouleversé cette région cette année. D’autre part, ouvrir leur musique et trouver une manière de dépasser la grammaire musicale élaborée par les pionniers de Tinariwen. Ce troisième album de…
   Pour lire la suite de cet article, identifiez-vous ou créez un compte :

Article réservé

Pour lire cet article :

Consultez nos offres d’abonnement,
à partir de 5€/mois.
Déjà abonné(e) ?
Identifiez-vous.

Vous pouvez aussi acheter le journal contenant cet article ici

Haut de page

Voir aussi

Articles récents

Campagne d’appel à dons

Appel à dons : Politis a besoin de vous !
Consultez la page dédiée à la campagne

YesYes se tient plus que jamais à votre service !

Souhaitez-vous recevoir les notifications de la rédaction de Politis ?

Ces notifications peuvent être facilement desactivées par la suite dans votre navigateur.