Tamikrest, ou l’harmonie de lumière

Le groupe touareg affine et affirme son identité album après album. Démonstration avec Chatma.

Jacques Vincent  • 21 novembre 2013 abonné·es

Après s’être fait connaître mondialement, les jeunes groupes touaregs sont aujourd’hui face à deux défis. D’abord continuer à porter la culture et pouvoir parler du quotidien de leur peuple alors qu’ils sont dans l’impossibilité de vivre dans leur pays, notamment le Nord-Mali, depuis le début des événements qui ont bouleversé cette région cette année. D’autre part, ouvrir

Envie de terminer cet article ? Nous vous l’offrons !

Il vous suffit de vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire :

Vous préférez nous soutenir directement ?
Déjà abonné ?
(mot de passe oublié ?)
Musique
Temps de lecture : 2 minutes